Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bénédicte Gandois

Bénédicte Gandois

Entre écriture et musique...

Hertha Hafer et les phosphates alimentaires

L'une des mes lectures des vacances de Pâques était tout sauf littéraire. Néanmoins, pensant à plusieurs enfants de ma connaissance, et à certains de mes élèves, je tenais absolument à lire ce livre.

Hertha Hafer, pharmacienne et épouse d'un chimiste, mère d'un enfant affecté d'un sérieux "trouble du comportement", a fini par mettre le doigt sur un problème de notre société: la trop grande présence des phosphates alimentaires dans notre alimentation. Certains types physiques y sont plus sensibles que d'autres, ce qui est à l'origine de troubles du comportement, de difficultés scolaires et de délinquance juvénile.

La lecture de cet ouvrage n'est pas franchement captivante, vous voilà prévenus. Mais la démonstration de Mme Hafer est convaincante et nourrie d'un nombre exhaustif d'études. Elle retrace sa démarche puis toutes les conséquences de cette découverte.

Devant le nombre croissant d'enfants qui semblent affectés de tels troubles, avant d'aller vers des médicaments aux effets secondaires connus pour leur dangerosité, pourquoi ne pas essayer ne serait-ce qu'une semaine le régime sans phosphates proposé par l'auteur? De l'avis des témoignages du livre, comme de ceux que l'on trouve sur plusieurs forums, cela a pu être miraculeux.

Les phosphates ajoutés à l'organisme, s'ils ne sont pas "dangereux" en soi, créent des réactions qui, elles, perturbent l'organisme: elles le rendent plus acide et ont des réactions sur l'assimilation du calcium et du magnésium.

Je propose de citer quelques extraits du livre:

Chez certains individus "les phosphates ramènent la réaction métabolique vers l'alcalose, vers le vagotonus profond et vers le blocage de la noradrénaline dans le cerveau. Cette réaction est si rapide que, lors de l'absorption de "soft-drinks" et boissons au cola, les phosphates dissous dans l'eau étant très vite résorbés, le cerveau peut être paralysé dans l'espace de quinze à vingt minutes. Un enfant qui dessinait normalement n'arrive même plus à esquisser un bonhomme, par exemple, il ne fait plus que des traits. Et des adolescents deviennent subitement comme enragés (...) Bell et ses collaborateurs ont trouvé qu'il suffit déjà d'un repas avec additifs phosphatés, chez des jeunes gens sains, pour activer la glande parathyroïde et mobiliser du calcium des os" p. 85-86

Elle explique également que la lécithine est l'un des additifs alimentaires les plus dangereux. L'auteur indique en outre que des enfants autistes ont pu être "normalisés" et ont eu des bénéfices du régime réduit en phosphates.

Enfin, intéressant d'un point de vue historique, elle aborde la question de l'évolution de l'Homme depuis l'introduction des phosphates, à la fin du XIXe siècle (premières poudres à lever aux phosphates aux Etats-Unis: "Eysenck se demande aussi pourquoi les gens de l'Aufklärung et de l'époque victorienne agissaient d'une façon rationnelle, ce qui ne fut plus le cas ensuite. Pourquoi trouve-t-on une profonde rupture entre les biographies d'artistes impressionnistes et réalistes, d'une part, et cubistes, fauves, surréalistes, etc. d'autre part? Eh bien, parce qu'à ce moment-là la manière de se nourrir a changé fondamentalement. Vers 1880, le sucre est devenu une nourriture populaire (les hypoglycémies ont été effectivement découvertes seulement 100 ans plus tard): le chocolat, et la poudre à lever qui se compose pour la moitié de phosphate, sont aussi arrivés sur le marché pour conquérir rapidement les fournils et les cuisines." p. 99

Ensuite, un chapitre sur la délinquance juvénile et la toxicomanie sont particulièrement intéressants pour l'avenir de notre société

Je vous invite à lire ce livre ou à vous renseigner à ce sujet si important pour la santé de notre société.

La traductrice et éditrice du livre en Suisse est Luce Péclard, qui donne des conférences dans écoles et associations en Suisse mais aussi en France. Luce Péclard, Editions du Madrier, CH-1416 Pailly (VD), Suisse. +41 21 887 78 21, pour tout renseignement, plan d'alimentation, grille de dépistage, conseils et recettes.

J'aimerais avoir dans mes classes des enfants au meilleur de leur potentiel :-)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Spinoza1670 07/03/2017 20:58

C'est vrai que c'est intéressant. Merci.

J'ai pu observer, lors d'un goûter donné en classe cette année, la réaction aux soft-drinks qui est décrite dans ton compte-rendu.
Je vais acheter moi-même les boissons la prochaine fois, c'est sûr.