Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bénédicte Gandois

Bénédicte Gandois

Entre écriture et musique...

Prima la musica?

Il y a quelques semaines étaient organisées les portes ouvertes annuelles de l’école de musique de ma ville. Conçues comme un moment privilégié de rencontre entre les enfants et les professeurs de musique, ces portes ouvertes ont permis aux enfants de découvrir et d’essayer divers instruments, classés par famille.

Bref, « venir essayer les instruments » !

Ludique, certes. Quoique ?

J’avais cependant oublié combien les premiers pas sur les chemins de la musique peuvent être ingrats ou difficiles et quelle persévérance il faut pour arriver à maîtriser un son, une mélodie. Souffler dans une embouchure de trompette, de trombone, de clarinette, de cor des Alpes (oui, on a pu essayer un cor des Alpes !), tirer un archet de violon, de violoncelle le plus droit possible et sans accrocher la mèche ni faire grincer l’instrument.

Lorsqu’on entend un trompettiste, on oublie, non seulement les heures de travail qu’il a fallu pour en arriver là, mais aussi le temps passé à créer le premier son, le son à partir duquel tout devient possible !

Il faut quand même une sacrée motivation et une solide persévérance lorsqu’on a 6 ou 8 ans pour décider d’apprendre à jouer d’un instrument et avoir, au fond de soi, l’espoir insensé d’en sortir des sons mélodieux et de le faire sien au point de pouvoir un jour l’utiliser comme une deuxième voix pour exprimer ses sentiments et ses émotions – ou ceux des compositeurs – et faire vibrer le public sur une onde esthétique !

Violon-palette, aquarelle de B. Gandois pour le recueil Au fil du temps défunt d'Angélique Tuscher

Violon-palette, aquarelle de B. Gandois pour le recueil Au fil du temps défunt d'Angélique Tuscher

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article