Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bénédicte Gandois

Bénédicte Gandois

Entre écriture et musique...

Le corbeau et le renard

Il y a quelque temps, à table, mon fils a évoqué l’idée d’une assiette qui serait haute et étroite. Alors, je lui ai raconté l’histoire de la cigogne et du renard. Et quand j’ai eu fini : « Et la suite ? il leur arrive quoi ensuite ? » m’a demandé mon fils aîné.

J’ai répondu que l’auteur s’est arrêté là pour cette histoire, mais qu’il en a écrit d’autres. Et je leur ai raconté le loup et l’agneau, et le lion et le rat. Et ils ont adoré. Du coup, j’ai été chercher mon livre des Fables, et je leur ai lu quelques fables : « La Cigale et la fourmi », « Le Corbeau et le renard ».

Et ils ont beaucoup aimé. J’ai alors cherché en bibliothèque une édition illustrée qui présenterait quelques fables, parmi les « tubes » du recueil, avec des illustrations, mais je n’ai rien trouvé de convaincant. Dommage*.

Quoi qu’il en soit, j’ai été à la fois surprise et touchée de constater que, oui, les Fablesde La Fontaine ont traversé le temps et plaisent aux enfants de cinq et neuf ans dans mon cas. L’art de La Fontaine, malgré certaines expressions un peu précieuses, malgré des mots vieillis parfois, touche les enfants, les amuse et les fait réfléchir. C’est un classique !

On parle de baisse du niveau scolaire (ou non, il y a tout un débat sur le sujet), de déperdition de la culture, d’une difficulté grandissante à faire aimer la littérature aux jeunes, mais La Fontaine est toujours là et ses Fables sont bien vivantes.

 

* depuis, une recherche sur Internet m'a indiqué l'existence de plusieurs éditions jeunesse joliment illustrées... à suivre, donc!

Le corbeau et le renard

illustration de Marguerite Calvet-Rogniat (1895?-1970?)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Marie Gandois 24/07/2020 12:42

C'est ce qui fait que La Fontaine est un génie. A chaque âge, son plaisir. Il y a tellement de niveaux de lecture (sans parler du niveau politique à peine caché).que chacun peut y trouver son bonheur.