Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 13:17

Bonjour à tous,

 

Je vous invite à me retrouver au Salon du Perche de Soligny-la-Trappe (Orne), en Normandie (à 1h de Paris) pour un Salon des Ecrivains qui, depuis trois années qu'il existe, remporte chaque fois un succès grandissant! .

 

J'y présenterai mon roman La Fortune de Moeris, ainsi que mon recueil de nouvelles La Sonate indienne et mon recueil de poèmes Carnets de TGV, remarqué aux grands prix internationaux de la SPAF 2010.

 

IMG_3309.jpg

 

...... et pour les mélomanes, mon tout récent Mendelssohn et la France paru aux éditions Delatour.

 

Je serai bien entourée, car mon mari l'écrivain Bernard F. Crausaz et mon père Jean-Marie Gandois participent également à ce salon... et notre fils Lydéric... bien qu'il soit trop jeune encore pour dédicacer un livre ;-)

 

Plan_salle_salon_du_livre.jpg

 

 

Ci-dessus le plan détaillé de Soligny-la-Trappe. Pour un plan plus large, voir sur Google Maps.

 

Soligny-la-Trappe, outre sa très belle abbaye, abrite les sources de la Sarthe et comporte de très jolis sentiers de promenade... Bref, un lieu idéal pour un dimanche ;-)

 

Je proposerai une remise de 10% pour les ouvrages vendus sur place.

 

Au plaisir de vous y retrouver dimanche prochain 5 décembre!

 

 Ci-contre: petite photo du salon de Besançon (19-21 novembre)

IMG_3396.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Bénédicte Gandois
commenter cet article
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 22:19

Ca y est!

 

J'ai le plaisir de vous annoncer la parution de mon étude intitulée Mendelssohn et la France aux éditions Delatour.

Voici le lien pour lire quelques extraits et commander le livre: http://www.editions-delatour.com/detail_notice.php?no_article=DLT1851&prov=catalogue#

 

Promo_Mendelssohn-et-la-France.JPG

 

Ca y est ! Le livre vient de paraître !

Ce travail de plus d’une année, destiné à clore mes études en Histoire de la Musique (Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, année 2007-2008), a été remarqué par un responsable des éditions Delatour qui m'a proposé de le publier.

Pourquoi « Mendelssohn et la France » ? D’abord, parce que j'adore ce compositeur, sur lequel je fais ma thèse, ensuite parce qu’il n’existe encore que très peu d'ouvrages sérieux en français sur ce compositeur. Etrange paradoxe quand on sait qu’il est l’un des plus grands compositeurs du xixe siècle, le plus célèbre de son vivant, qui reçut des obsèques dignes d’un roi… dont la musique a été jouée, re-jouée, sur-jouée et a tellement influencé toute l’école française de la fin du xixe siècle (Saint-Saëns, d’Indy…) et dont les œuvres sont parmi les plus populaires aujourd’hui (qui ne connaît pas le Songe d’une nuit d’été ou bien la Marche nuptiale qu’on entend dans tous les films lorsqu’il y a un mariage ?), très jouées par les orchestres… Et pourtant, hormis une très récente biographie de qualité en français écrite par Brigitte François-Sappey (dont j'ai suivi également la classe au Conservatoire), on sait très peu de choses sur ce musicien extraordinaire, les biographies et dictionnaires parlant de lui sont truffés d’erreurs… et on le rabaisse très souvent (Mendelssohn n’est pas aussi génial qu’un Schumann ou qu’un Chopin, c’est normal, il était trop doué, d’un caractère trop heureux, lit-on – j’exagère à peine). On oublie qu’entre-temps, l’anti-judaïsme d’un certain Wagner ou le nazisme ont laissé des traces…

J'ai donc parcouru (« dépouillé », comme disent les chercheurs) un très grand nombre de programmes de concerts des années 1840 à nos jours, ainsi que de nombreux journaux du xixe siècle, ou encore l’ensemble des ouvrages écrits sur Mendelssohn depuis sa mort pour comprendre comment s’est construite l’image du compositeur après sa mort et pourquoi il est moins connu aujourd’hui qu’il y a un siècle…

Felix Mendelssohn (1809-1847) a été l’un des plus grands compositeurs de la génération dite romantique (Berlioz, Chopin, Liszt, Schumann… Hugo, Théophile Gautier, George Sand…) ; étonnamment doué, il dirigeait des orchestres à l’âge de 12 ans et est le seul compositeur de sa générationMendelssohn1.jpg a avoir publié du temps de Beethoven (mort en 1827 – LE modèle des romantiques). Il a été, avec Berlioz, le plus grand chef d’orchestre du xixe siècle, créant vraiment la technique de direction ; le plus grand organiste de sa génération ; un pianiste apprécié par la reine Victoria elle-même ; un immense compositeur ; il lisait couramment le grec et le latin, il écrivait, peignait (voir aquarelle ci-dessous), dansait, nageait, montait à cheval à la perfection. Avec cela, un grand sens de la famille (il eut cinq enfants) et une grande humanité. Bref, un musicien qui mérite d’être connu J

Mendelssohn et la France, de 1847 à nos jours, éditions Delatour, novembre 2010, 100 pages, 14 euros. Le livre peut être commandé dans toute librairie, ou sur le site de l’éditeur. Voici le lien direct : http://www.editions-delatour.com/detail_notice.php?no_article=DLT1851&prov=catalogue#. Sinon, sur la page d’accueil, le livre est catalogué dans la collection « Musicologie/ Analyses ». On peut en lire quelques extraits.

 MENDELSSOHN-AQUARELLE-2.jpg

Repost 0
Published by Bénédicte Gandois
commenter cet article
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 22:03

affiche expo aligre

 

 

Non, il ne s'agit pas cette fois-ci d'un  poème... ou plutôt pas des miens!

 

J'expose des tableaux et illustrations... d'un recueil de poésies.

 

Chers amis,
  
J'ai le plaisir de vous inviter,
  
le mardi 9 novembre 2010,
à partir de 17h
au vernissage de l'exposition de tableaux
et des illustrations à l'aquarelle que j'ai réalisées
pour le recueil des poèmes inédits
Au Fil du temps défunt
d'Angélique Tuscher, poétesse vaudoise (1913-1988).
 
En présence de Felix Tuscher, ancien Professeur, fils d'Angélique Tuscher, qui nous parlera des poèmes de sa mère, à l'occasion de leur parution.
 

« C’est un re-commencement de pur chant de source,
enrichi des apports, souterrains
et cachés, que le monde dispensa pour
mon coeur au fil du temps défunt.
 »

 
Pour des questions d'organisation, merci de me confirmer votre présence en me contactant par courriel.
Pour des renseignements sur le recueil Au Fil du temps défunt, voir le site http://lamaisonrose.ch
 
Au plaisir de vous y rencontrer!
Tuscher extrait souscription
Repost 0
Published by Bénédicte Gandois
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 09:26

Voici en avant-première deux petits poèmes écrits récemment :

 

 

Immobiles éoliennes,

Souples danseuses d’acier

Figées par le brouillard,

Vos courbes aux gris reflets

Se perdent là-haut,

Au-delà des champs déjà bruns

Dans un autre espace,

         Une autre dimension.

 

 

 

 

 

Soleil de septembre

 

Ombres denses, éclair aveuglant,

Souvenir de l’été qu’on ne craint plus,

Chaque soir plus bas sur l’horizon,

Glissant dans le creux de la montagne,

Le soleil peu à peu s’incline,

Vaincu ; s’étend alors la pénombre,

Creusant l’air sous les sombres sapins.

Repost 0
Published by Bénédicte Gandois
commenter cet article
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 19:45

27092010545.jpg

 

La Société des Poètes et Artistes de France décerne, chaque année, lors du congrès annuel du dernier week-end de septembre, des prix d’art et de poésie assez prestigieux.

 

Son Grand Prix de Poésie (médaille offerte par le Président du Sénat français) est décerné cette année au parolier, interprète, poète et romancier Salvatore Adamo pour l’ensemble de son œuvre.

 

Autour de ces prix prestigieux gravitent plusieurs prix, pour la plupart décernés à des recueils de poèmes et, pour certains, à des oeuvres d'autres genres littéraires. Ces prix portent souvent le nom de leur fondateur, tels les prix « Wilfrid Lucas », « Noël-Henri Villard », « Henry Meillant », « Pierre Dabin » (prix de poésie mystique), etc.

 

Pour la première fois, cette année, je me suis présentée à ces joutes poétiques, en envoyant mes Carnets de TGV, qui venaient de paraître peu avant la date de clôture du concours.   Et je suis très contente, car mon petit recueil n'est pas passé inaperçu. Pas encore un prix, mais il figure parmi les quatre finalistes du Prix Biennal de Poésie « Henry Meillant » et le jury du Grand Prix annuel de Poésie « Wilfrid Lucas » a souhaité lui attribuer un « Diplôme d’Ouvrage Remarqué ».

 

La remise des prix a eu lieu le 25 septembre 2010, à Toulouse!

 

Pour tout renseignement sur la Société des Poètes et Artistes de France : http://artetpoesie.over-blog.com ou http://spafenlorraine.unblog.fr.

 

Nouveau! le site officiel de la SPAF!!! voici: http://spafp.net.

 

IMG_1438.jpg

 

 

Repost 0
Published by Bénédicte Gandois
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 12:18

Béné9 en jpgBienvenue sur mon blog littéraire!

 

Amoureuse d'esthétique et de poésie depuis... toujours, je vis au rythme d'activités multiples, parmi lesquelles l'écriture tient une part certaine.

 

Présente au Salon des Ecrivains de Rambouillet (2009) et au Salon du Livre et de la Presse de Genève (2010), j'ai beaucoup apprécié de rencontrer des lecteurs et des passionnés de lettres et d'imaginaire...

 

Cela m'a donné l'idée de créer ce blog. Les pages ci-contre présentent mes différentes publications.

 

Bonne lecture,

 

Bénédicte Gandois

Repost 0
Published by Bénédicte Gandois
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Bénédicte Gandois, écrivain
  • Le blog de Bénédicte Gandois, écrivain
  • : Blog personnel de Bénédicte Gandois, écrivain, musicienne, musicologue, professeur. Auteur de nouvelles, poèmes, romans; amoureuse d'histoire, de musique, et désireuse de transmettre une culture qu'elle a eu la chance d'étudier. Lauréate de plusieurs prix. Présente à plusieurs salons du livre; ateliers en milieu scolaire.
  • Contact

Recherche